Nos convictions

Un projet pour le territoire où l’on vit

Nous sommes convaincus que des pans entiers de services nécessaires au bien-être des gens, en particulier des plus faibles, ne sont pas et ne pourront pas être financés par les ressources d’une économie ralentie. L’échange associatif local, conjugué avec l’utilisation d’une monnaie-temps, redonnent vie à l’entraide de proximité et au lien social. En mobilisant ensemble les habitants, les associations, les collectivités, les professionnels, le projet d’Entraide et d’Echange Associatif Local est un projet de territoire.

Un projet de vie pour soi-même

Mais repenser notre relation au temps est aussi un projet de vie. Comme le disait Albert Jacquard le défi est de « prendre notre temps pour créer des êtres à part entière et réaliser une société de rencontres permanentes« , « apprendre à être ouvert à autrui« , « faire du temps la matière première, et non l’ennemi« , car « le matérialisme a créé une société où l’on perd son temps« .

5 principes pour changer

1)      La vraie richesse d’une société est dans les personnes. Chaque être humain est un bâtisseur et un contributeur. La monnaie-temps reconnait cela en permettant à ses utilisateurs de déterminer eux-mêmes ce qui est une compétence ou un savoir-faire utile, et de le partager à travers le principe d’une heure pour une heure.

2)      Les activités humaines en dehors du travail rémunéré doivent être  reconnues. Elever des enfants en bonne santé et les éduquer, préserver les familles, avoir un voisinage sûr et animé, prendre soin des personnes fragiles et vulnérables, corriger l’injustice et faire vivre la démocratie. La monnaie-temps apporte de la « liquidité » à ces activités que l’économie marchande ne reconnait pas.

3)      Répondre à un service par un service réciproque est un réflexe universel. Nous devons donner du « pouvoir d’agir » à celui qui reçoit, en remplaçant un acte de générosité par un échange dans les deux sens, don-contredon. « Tu as besoin de moi » devient « nous avons besoin l’un de l’autre ».

4)      Les humains ont besoin de capital social pour générer la confiance, la réciprocité et la participation citoyenne. Comme les infrastructures – les routes, les ponts, les transports publics -. le capital social nécessite des investissements. L’Entraide et l’Echange Associatif Local, couplés avec une monnaie-temps est un système qui produit du capital social. Chaque action réalisée par chaque personne est une pierre de l’édifice.

5)      Chaque voix est importante et doit être respectée. Le respect, c’est l’écoute
que nous accordons à chacune de ces voix. C’est la reconnaissance des différentes cultures, des différents âges, des genres, des générations qui viendront après nous.

La monnaie-temps: de l’utopie au réel

Notre utopie est celle d’Edgar Cahn qui a énoncé le premier ces cinq principes: « Nous
sommes tous conscients de l’importance de ces valeurs qui vont au-delà de soi. De différentes manières, chacun de nous est inspiré par des valeurs qui se situent en dehors du marché. L’échange et la monnaie-temps sont un moyen de transformer ces valeurs en réalité
« .

Cliquer sur l’image à droite pour consulter la charte de L’EchangeHeure.