Menu

Une banque de temps en prison …

MapScotlandUne banque de temps en prison … pour faciliter la réinsertion des détenus.

La banque du temps de Castlemilk a démarré il y a quinze ans dans une banlieue résidentielle du sud de Glasgow (Ecosse). Grace à une donation et au soutien du Ministre de la Justice, elle a réussi à étendre son système d’échange de services contre du temps à 6 prisons de la région. Le principe est le suivant :

Les détenus peuvent se proposer comme volontaire du « Service d’Ecoute », un système qui encourage un détenu à « écouter » ses co-détenus et prévenir les suicides en prison. En échange de l’aide apportée, le détenu est crédité d’heures, lesquelles peuvent être utilisées par sa famille en dehors de la prison. Selon les agents pénitentiaires, le détenu a le sentiment qu’en rendant ce service il répare un dommage à la collectivité. Pour Edgar Cahn, qui a participé au lancement de cette expérience en 2008, pouvoir parler de son expérience de banque du temps en détention est un plus pour le détenu qui veut se réinsérer à sa libération.

Pendant les 3 premières années du projet, 300 heures de services avaient été échangées. Maintenant les échanges dépassent 1000 heures par an. Les familles utilisent les crédits-temps obtenus principalement pour du bricolage, les courses et le repassage, tous services fournis par les autres membres de la banque de temps.

Selon les animateurs de la banque de temps de Castlemilk, les habitants, en offrant leurs services, se sentent plus utiles et mieux intégré dans la collectivité, ils prennent confiance par plus d’estime d’eux-mêmes, ils acquièrent de nouvelles compétences, les barrières entre les différents groupes de la communauté s’effacent, y compris entre les personnes en mauvaise santé et les autres.

A ce jour les détenus ont réalisé 5.298 heures d’action volontaire qui leur ont apporté un montant
équivalent de crédit-temps. Les détenus engagés dLowmossPrisonans ce volontariat ont reçu un certificat des autorités locales reconnaissant l’importance de leur rôle dans le service d’écoute.