La monnaie-temps, outil de la réciprocité

Une monnaie-temps, pour quoi faire ?PenduleUneHeureJaune300

Nous entraider, échanger des services, partager, améliorer notre cadre de vie, protéger les biens communs, c’est ce que permet de faire une monnaie-temps, sans qu’il soit nécessaire d’avoir de l’argent.

Et surtout, la monnaie-temps rend possible la réciprocité des échanges ! Sans monnaie-temps, il n’est pas possible d’organiser la réciprocité.

Par la réciprocité, celui qui reçoit est respecté à l’égal de celui qui donne.

Attendre d’une personne qu’elle donne à son tour après avoir reçu un service, c’est reconnaître en elle ses talents. La réciprocité confère un « pouvoir d’agir » à chaque participant à l’échange. La participation au service renforce l’impact et la persistance des bénéfices obtenus. Bien sûr, des personnes affaiblies peuvent difficilement assurer cette réciprocité. Cependant, leur ouvrir la possibilité d’un service réciproque est un témoignage du respect de leur dignité par le donneur.

Lire en cliquant sur l’image « APPRENDRE A DONNER, APPRENDRE A Malaer5RECEVOIR ».

Une monnaie égalitaire et non marchande

La monnaie-temps est égalitaire : quels que soient les services, les compétences, les personnes, le principe « une heure = une heure » nous place tous sur le même plan.

La monnaie-temps ne remplace pas la monnaie officielle, l’Euro, que nous utilisons pour notre alimentation, notre loyer, nos dépenses d’électricité, de chauffage, de téléphone, les impôts, pour recevoir un salaire, etc. Elle est utilisée pour des échanges non marchands entre les personnes, les associations. Elle ne peut pas être échangée contre des Euros.

Un outil, la banque de temps

Pour utiliser la monnaie-temps, on n’a pas besoin de billets ni de carnets de chèque. Il suffit d’ouvrir un compte dans la banque de temps locale, de rechercher des services et d’en proposer. L’échange est enregistré dans le compte ouvert à la banque de temps, au débit pour celui qui reçoit et au crédit pour celui qui donne.

Favoriser l’échange associatif

Les associations peuvent utiliser la monnaie-temps pour échanger et partager entre elles des services et des compétences. Elles disposent ainsi de plus de moyens même si elles n’ont pas plus d’argent. Elles peuvent encourager et récompenser en monnaie-temps les bénévoles qui s’engagent dans ce qui est leur raison d’être. Elles peuvent mener ensemble des projets ayant un intérêt collectif : éducation, culture, propreté, recyclage, lutte contre l’exclusion, … Selon les projets, des budgets en monnaie-temps peuvent être accordés par des institutions ou par les collectivités.

Redécouvrir ceux qui nous entourent

La monnaie-temps encourage les personnes et les associations à s’entraider et à échanger des services. Les participants reçoivent des crédits-temps qu’ils utilisent à leur tour pour recevoir les services non marchands proposés autour d’eux. C’est pour cela que le projet d’Entraide et d’Echange Associatif est un projet local, car c’est en agissant localement que l’on parvient à ce qu’un nombre suffisant de services soient proposés et échangés. Chacun (re)découvre son voisinage et son cadre de vie, les personnes et les compétences qui l’entourent sont autant de ressources, une nouvelle richesse que la société de consommation nous avait fait oublier.

Nous pensons qu’une monnaie-temps a le pouvoir de rediriger nos énergies dans une direction positive, saine, favorable au bien-être individuel et collectif. Elle apporte un « pouvoir d’agir » à ceux qui en sont démunis. Elle introduit de nouvelles manières de penser la façon dont nous travaillons, la nature de la monnaie et de la richesse.